fbpx
vendredi 23 septembre 2022
- Advertisment -
AccueilPolitiqueMacron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme par un inconnu

Macron giflé lors d’un déplacement dans la Drôme par un inconnu

Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme par un homme inconnu. Le chef d'état Français s'est fait agressé Dans la Dôme.

- Advertisement -

Emmanuel Macron giflé lors d’un déplacement dans la Drôme par un homme inconnu. Le chef d’état Français s’est fait agressé Dans la Dôme.

- Advertisement -

Deux personnes, dont l’auteur de la gifle, ont immédiatement été interpellées et étaient entendues “par la brigade de gendarmerie de Tain-L’Hermitage”, a indiqué la préfecture de la Drôme. 

1 – Emmanuel Macron giflé : deux hommes en garde à vue

- Advertisement -

Emmanuel Macron a été giflé par un homme, rapidement identifié, lors de son déplacement dans la Drôme dans un lycée hôtelier de Tain-l’Hermitage. Une visite qui était consacrée à la restauration et à la gastronomie, à la veille de la réouverture des salles de restaurant, après la période de pandémie.

- Advertisement -

Alors qu’il était en déplacement dans la Drôme pour apporter son soutien aux restaurateurs, le Président de la République s’est fait gifler par un individu interpellé depuis.

En effet, l’individu a attendu que le président se rapproche de la foule des gens qui l’attendais pour le saluer, pour lui mettre une gifle en criant “À bas la macronie !”, just avant , on entendait des hurlement de cri de guerre royaliste “Montjoie Saint-Denis !”.

2 – Le chef d’état agressé dans la Dôme : Que risque l’auteur présumé ?

Deux personnes, dont l’auteur de la gifle, ont immédiatement été interpellées et étaient entendues “par la brigade de gendarmerie de Tain-L’Hermitage”, a indiqué la préfecture de la Drôme. 

Les deux hommes interpellés sont deux Drômois âgés de 28 ans, inconnus de la justice“, précise Alex Perrin, procureur de la République à Valence. “À ce stade des gardes à vue, leurs motivations ne sont pas connues”, a ajouté le magistrat, sans préciser davantage le profil des suspects.

Si d’autres présidents ou ministres on été agressés dans le passé, c’est bien la première fois qu’un chef d’Etat est giflé. Par ailleurs, on ignore pour l’heure si la présidence de la République engagera des poursuites judiciaires contre ces agresseurs.

Emmanuel Macron giflé, Code pénale

les peines encourues sont très diverses, celle la sera certainement pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique dans le code pénal.

Dans le détail, l’article 222-13  prévoit que “les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n’ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende lorsqu’elles sont commises sur (…) toute personne dépositaire de l’autorité publique.”

En revanche, le fait de commettre cette infraction à l’encontre d’un président de la République ne constitue pas, selon la loi, une circonstance aggravante. Il s’agit quand même de notre président Emmanuel Macron qui a été giflé lors d’un déplacement dans la Drôme.

3 – Les personnalités politiques apportent leur soutien au président

Après cette agression du chef d’état Français, les réactions politiques se sont enchaînés. Dès le début des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, le Premier ministre, Jean Castex, a pris la parole pour dénoncer cette agression.

“La politique, ça ne peut en aucun cas être la violence, l’agression verbale, et encore moins l’agression physique. J’en appelle à un sursaut républicain, nous sommes tous concernés, il en va des fondements de notre démocratie”, a-t-il déclaré.

Rapidement, les personnalités politiques on exprimé leur soutien au président Emmanuel Macron giflé lors d’un déplacement dans la Drôme.

À commencer par sa famille politique : “En s’attaquant au Président de la République, on s’attaque à notre démocratie, à la France. En allant au contact des Français, comme il l’a toujours fait le Président de la République est ouvert au débat. Pas à la violence.”

Marlène Schiappa a de son côté estimé, au micro de BFM TV que “quand le Président de la République est agressé, c’est chaque Français qui reçoit un coup”. 

Jean-Luc Mélenchon, pour sa part en a profité pour faire le lien avec les menaces reçues dans une vidéo de Papacito : “Cette fois-ci vous commencez à comprendre que les violents passent à l’acte ? Je suis solidaire du Président”, a-t-il tweeté immédiatement après que la vidéo ait été publié par BFM TV.

De même, le rassemblement national avec Marine Le Pen qui n’a pas hésité à condamner l’agression du président de la république.

De nombreuses autres personnalités telles que Najat Vallaud-Belkacem, Valérie Pécresse, Ian Brossat, Gilbert Collard ou encore François Asselineau ont apporté leur soutien au Président. Une solidarité de tous les bords politiques en pleine guerre pour les élections de fin juin. 

Conclusion

Emmanuel Macron a été giflé par un homme, rapidement identifié, lors de son déplacement dans la Drôme dans un lycée hôtelier de Tain-l’Hermitage.

Selon la loi, le fait de commettre cette infraction à l’encontre d’un président de la République ne constitue pas une circonstance aggravante. Les personnalités politiques n’ont pas attendu pour apporter leur soutien au président.

- Advertisement -
- Advertisement -
ARTICLES DU MÊME AUTEUR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisment -

DERNIERS ARTICLES

- Advertisment -

SUIVEZ NOUS

365,656FansJ'aime
24,985FollowersFollow
16,957FollowersFollow
21,365FollowersFollow
36,543AbonnésS'abonner